Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cyclocosmos.com
  • : Corinne et Enzo vous invite à découvrir leur traversée de la Cordillère des Andes à vélo. Un itinéraire qui les mènera dans la jungle équatorienne et péruvienne ; dans les déserts d’Atacama et du Sud Lipez et bien évidemment aux sommets des Andes avec plusieurs passages à 5000 m d’altitude. Départ le 15 septembre 2010 retour le 1er avril 2011.
  • Contact

Menu home Art

Menu itin Art

Archives

18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 02:22
DrapeauUK  go to english article

 

 

 

DrapeauFR

Namballe - San-Ignacio (13/10/2010)

49 km parcourus

 

Oups, le soleil me tape tellement sur la tête que j'avais oublié de vous dire qu'hier nous étions enfin entré au Pérou. Quelle joie d'enfin me retrouver chez moi.

 

PE C San Ignacio 1
 Joie masquée par la chaleur


Maintenant que me voici donc au Pérou, je vais en profiter pour tirer un trait sur l'Équateur. Je pense qu'il n'existe pas pays pire au monde pour la pratique du cyclocamping :

- Les pentes sont très raides, rarement sous les 10 % et souvent au-dessus des 15 %.
- Il est difficile de faire plus de 5 kilomètres sans se faire courser par un chien
- Les moustiques et les midges sont omniprésents, parfois même au-dessus des 3 000 m
- Les chaleurs accablantes nous empêchent souvent de rouler entre 10h et 15h.
- L'état des pistes est lamentable
- Les endroits pour bivouaquer sont toujours difficiles à dénicher
- La pollution émanant des bus et des camions aux abords des villes est plus que suffocante


Maintenant on ne va évidement pas se plaindre vu que c'est toujours nous qui avons choisi de passer par une route plutôt qu'une autre. Avec notre expérience de 2007 on savait à quoi s'attendre même si la dernière semaine fut particulièrement infernale.


Nous voici donc parti à l'assaut du Pérou mais, quelques kilomètres à peine après notre départ, nous avons la mauvaise surprise d'être rattrapé par le soleil qui a, lui aussi, réussi à passer la frontière juste à la fin de la nuit. Mécontent que nous ayons essayé de le semer, il a décidé de nous punir et d'être encore plus rayonnant qu'en Équateur... et on nous a prévenu, plus on va se diriger vers Jaen et plus cela sera pire.

 


On va encore bien rigoler 

 

 

 


 

**

DrapeauUK

Namballe - San-Ignacio (10/13/2010)

49 km cycled


First day (and first article) of Peru : the country Enzo likes so much (=the reason for which we came back here). We slept in a (very) small village 4 kms further than the border.  It was a huge (but completely neglected) hotel, runned by an (almost) deaf old woman.  (We were (of course) the only clients).   In the morning there did not seem to be a possibility to have breakfast somewhere, so we just eat some cookies and take off.  Already at 8am the sun burns...

  

The good thing is that the climbs here are less steep, so we can stay on our bikes and go some faster.  It is still dirt-road, but with less stones.  

 

Enzo does not agree with this, but I feel this country to be poorer than Ecuador. Most people live really very rudimentary : in houses made of mud-bricks, often with no electricity or water (=which in Ecuador wasn't so).  It sometimes feels like time stood still here. 

It sometimes makes me feel embarrassed when we pass with our modern equipments and the fact that we can take a plane from Belgium to here, the fact we can take the opportunity to travel, etc. (Most people here have not seen there own country, sometimes not even their neighbour-village...). 

 

PE C San Ignacio 2
 Girly


Again today the heat made it difficult to reach San-Ignacio.  The legs and body are fine, but that damn heat is so exhausting.  It burns on the head, the arms,... the sweat keeps on dropping (even when not making effort).   We keep on poring water on our heads (to refresh it).  Enzo starts to suffer... (He does not like heat at all).

 

Arrived in San-Ignacio we take an almuerzo (=a meal).  We just heard the woman say to another customer that it costs 4 sols, but when we paid we had to pay 8 sols each... 'What the f...?'  You had double portions, she said... (but 1. we did not ask for a double portion & 2. we did not receive a double portion...)  Welcome in Peru(?)   (=always ask the price in advance!)
    
.

 

 

 

 

Partager cet article

Published by cyclocosmos.com - dans Peru
commenter cet article

commentaires

Poipoi 25/10/2010 10:18


Oui,oui c'est bien Françoise mais comme il y a une autre Françoise, j' ai pensé reprendre le nom que me donnait Enzo à une époque lointaine...
Bisous


Poipoi 21/10/2010 21:03


C'est du sud de la France que l'on vous suit. On y fait un break d'une semaine entre montagnes et mer avant de retrouver le froid de la Belgique. Je suis sûre que vous en voudriez bien un peu de ce
froid... Courage Enzo et mère Poipoi vous conseillle de rouler la tête bien couverte! J'ai la photo de la fillette au chien en fonds d'écran, celle-ci est très craquante aussi.Pleins de photos du
Pérou s.v.p.
Courage à toi aussi Corinne et la version anglaise c'est très chouette pour nous. Je compte bien prolonger mes vacances en vous accompagnant dés mon retour; vous accompagner, si seulement je
pouvais... Mais je n'ai pas votre force. Vivement vous lire. Bisous


cyclocosmos.com 25/10/2010 05:02



C'est Francoise?  Hola!  (c'est moi qui ai faite la photo de la petite fillette et je la trouve chouette aussi... Enzo ne fait pas trop de photos : c'est vrai qu'avec son grand appareil
c'est parfois plus encombrant...)


Gros bisous a toi et a Jos


Corinne



ana69 18/10/2010 19:13


impréssionante la photo "morphing", déja une belle évolution ! ;-)
moi vos récits me donne quand même envie de découvrir l'Equateur by bike ! sympa les photos typées jungle amazonienne ! mais comment voir plus de photos? vous n'avez pas un lien picasa, ou une
rubrique album photo sur le blog?


cyclocosmos.com 25/10/2010 00:31



Hola Ana,
Pour les photos, vu que l'on va faire une pose de 8 jours chez Lucho à Trujillo, on aura probablement un peu de temps pour créer quelques galeries photos.


Bàt



Lora 18/10/2010 08:47


Au Paraguay, dans les restos, ils présentent une carte différente dès qu'ils entendent un accent étranger et le prix peut être jusqu'à dix fois plus élevé, voire plus. Le truc est de dire que l'on
est étranger mais résident dans le pays. Au Costa Rica, il s'agit des prix d'entrées dans les lieux touristiques, volcans, musées, etc. C'est presque gratuit pour les locaux et plus cher qu'en
Europe pour les "étrangers"... là pas moyen d'y échapper, ils demandent un permis de résidence si on essaye le 'truc' du Paraguay.

Welcome in Peru!


Kitou 18/10/2010 05:58


Bonne route péruvienne.
Bisous.