Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : cyclocosmos.com
  • : Corinne et Enzo vous invite à découvrir leur traversée de la Cordillère des Andes à vélo. Un itinéraire qui les mènera dans la jungle équatorienne et péruvienne ; dans les déserts d’Atacama et du Sud Lipez et bien évidemment aux sommets des Andes avec plusieurs passages à 5000 m d’altitude. Départ le 15 septembre 2010 retour le 1er avril 2011.
  • Contact

Menu home Art

Menu itin Art

Archives

21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 09:06
DrapeauUK  go to english article

 

 

 

DrapeauFR

Salar Sourire – Pisiga (10/01/2011)

68 km parcourus

 

Hier au soir, nous avons conclu avec le gardien du refuge un accord  afin qu'in nous fasse la nuit à moitié prix (en black) et que pour le restant de la somme il nous conduise en 4x4 jusqu'au plateau suivant. Soit un bonus de 35 kilomètres.
L'idée est en effet de rejoindre au plus vite Colchane (à la frontière bolivienne) afin d'y planifier un arrêt définitif de notre voyage. Je n'en peux plus, ma douleur à l'épaule est maintenant vraiment trop forte.

 

CL C Pisiga 3
  Dernier effort et puis on rentre !


Encerclés par les orages, nous allons donc effectuer un sprint de 68 kilomètres afin de ne pas nous faire foudroyer. Ce sera une journée sans répit, sur une mauvaise piste en taule ondulée. Bien qu'avec les chocs mon changement de vitesses se soit bloqué sur le plateau du milieu, je me forcerai à ne jamais mettre pied à terre, même dans les montée les plus raides. Il nous faut avancer et vite car je n'ai souvent pas le temps de compter jusqu'à deux entre l'apparition de l'éclair et le grondement du tonnerre.

 

CL E Pisiga 1
Saleté de piste ! 


Colchane, ouf, nous avons réussi à semer les orages et bien plus encore.
Dans cette folle journée j'ai également réussi à semer ce mal qui me pourrissait le voyage depuis plus de dix jours. Plus rien, nada ! Pas la moindre petite douleur. Juste le souvenir d'une petite gène.
Je ne sais toujours pas comment l'expliquer puisque c'est la journée où nous avons subi le plus de choc.
Peut-être que, isolé par les roues, j'ai été foudroyé sans m'en apercevoir ?

A Colchane, pas de chance pour nous, les quelques hôtels que compte le village sont pleins. Nous passerons donc la frontière pour prendre une journée de repos à Pisiga, le village le plus dégueulasse qui puisse exister sur terre.

Saludos !

 


 

**

DrapeauUK

Salar Sourire – Pisiga (01/10/2011)

68 km cycled


The guarder (who will bring us by pickup to the top) is there very early (=already at 6.30am) and he tells us we have no time to take breakfast, so (after charging the bikes and luggage) we leave immediately.
It is quiet an end (=we drive for about 35kms, always uphill) and when he drops us it is already almost 8am, but still very (=freezing) cold (=even with our gloves and caps, we are still cold).   We eat some sandwich and drink some milk before to start cycling and then we cycle fast (to get warm), but around 9am the sun removes this morning-cold, and we can start to remove clothes.

 

  CL C Pisiga 6
  CL C Pisiga 5
  CL C Pisiga 7


I hope today will not be too improving for Enzo's shoulder (as the road is again very bad and yesterday he seemed to suffer quiet some pain).


 CL C Pisiga 9
 CL C Pisiga 10
  Bad road, with sand and 'calaminas' (=waves in the sand)

 

 

CL C Pisiga 4
  CL C Pisiga 2
  We pass again different ghost-villages.


Already soon it becomes very cloudy = dark, stormy clouds follow us (quiet fast), so we have to hurry, because storms can be very violent on these heights and a major treat in these open planes is to attract the lightenings with our bikes (of steel), so we cycle as fast as we can (without putting feet on the ground), but when we stop for not even 10 min (to take a pause or to eat something) the storm is again right above our heads (=now with lightenings very very close to us)...  Finally there is a big descent, where the valley is sunny and we can leave this storm behind us.

After 60kms of sprinting we finally get back on asphalted road (=again a big releave after 4 days of bad road).  

 

We arrive in Colchane : it seems a bit a strange (border-)village to me.  One hostal had internet but was too expensive, and another was full... We decide to cross the border with Bolivia already today and try to find (=probably a much more cheaper) hostal in the village just behind the border (=Pisiga).  

Pisiga is an even more weird (border-)village...= very dirty, with sandy streets, it stinks, and there is garbage everywhere... = welcome back in Bolivia...  

 

CL C Pisiga 1
 CL C Pisiga 8
 Bolivia : A beautiful country, but the one with the worst roads, the worst infrastructure, the most garbage...



    

Partager cet article

Published by cyclocosmos.com - dans Chile Norte 1
commenter cet article

commentaires

pierre 22/01/2011 16:05


j'ai ete un peu feignant, alors un tas de betises
d'abord dans un couple qui c'est qui commande tudieu !!! quoi je suis un vieux con, et puis cest toujours la femme qui porte la culotte, ou vas ton mon bon pere...

tas plus mal le premier de la classe cest l'overdose d'adrenaline et le champiion faire du sport ça guerit tout

envie de revenir la deprime t'as raison ici neige fondue et bonne bise, gens tristes, immeubles barre moches, horaires de nuls, trains et metro en greve ou en rade, patron en rogne et qui digere
pas la biere de noel, tout est gris, non le compte en rouge, et la copine qui me trompe noir cest noir

voyageur europeen bon si ca va pas allez a sucre une jolie ville, hotel simpa face a la boutique de logiciels pirate, bons repas au marché, petit vin local et fromage argentin, et pour socuper
quelques milliers de pauvres

et si vous manquez dargent la en face ya un dvd devenez hacker, et ya un compte ils ne porteront pas plainte, il s'appelle ben ali le proprio.

au fait sarko sest enfuit cette nuit, manque de pot on la retrouvé deguisé en nain de jardin en touraine dans un potager, on la reconnu il bougeait tout le temps, il draguait (tiens faut un "u"
avant le "a") la brunette et il complotait avec les proprietaires de la mine.

pas sur que ce commentaire passe, les moderateurs en general nont aucun sens de l'humour, je me suis deja fait censuré

a + pierre


cyclocosmos.com 23/01/2011 21:05



Et bien... en forme Pierre !!!






Kitou 22/01/2011 15:46


Suspense...


francoise 22/01/2011 06:00


ca y est ca a telecharge, dis Enzo, tu n arrète pas vu que tu n as plus mal a l epaule, la c tout bon, rebisous


Francoise 22/01/2011 05:56


Allo, allo les cyclocosmos, ici el aeropuerto Simon Bolivar de Caracas, inutile de ralentir l allure, ne vous rattraperez jamais... N ai pu telecharger votre page, ca ne doit pas passer dans le
même hemisphere, besos


cyclocosmos.com 23/01/2011 21:01



Hein ?
Tu es dèjà partie ?



chakib 44 de VF. 21/01/2011 21:19


hello les amis.communiquez ns la date de votre arrivée a zaventem,ns allons vs réserver un acceuil pésidentiel.
allez bon retour,et merci de ns avoir fait rever.

à bientot.


cyclocosmos.com 23/01/2011 21:00



Heu... on verra... le lendemain on travaille